Le départ, comme pour beaucoup de grosses cyclosportives, est donné par ordre de numéro de dossards. J'ai le numéro 649, je suis donc relativement bien placé vers le milieu du paquet. Peu de bousculade pour une fois, tout le monde attend bien gentiment le départ, sans chercher à dépasser son voisin pour gagner quelque hypothétique place.

Au départ du starter, je me rends compte que je ne suis pas sur une randonnée mais bien sur une course cycliste. Sur les larges avenues de Cergy, les cyclistes fusent de tout côté comme pour le sprint final. Ils auront bien le temps d'en découdre!

La météo avait prévue de la pluie, aussi, fidèle à mon habitude de tout vouloir maitriser, j'avais emporter coupe-vent; imperméable, manchettes et jambières.
Tout cela fût finalement bien inutile et plus encombrant qu'autre chose puisque lorsque la pluie commença à tomber, je décidais de ne pas me couvrir davantage.
Comme je suis myope je porte des lunettes de cyclisme avec adaptateur optique. La pluie réussi à s'installer entre les verres, rendant ma vision impossible. Exit donc les lunettes! Il reste encore à inventer un système pour permettre à un cycliste de rouler avec ses lunettes sous la pluie!

Les côtes:

Le circuit emprunte 17 côtes référencées, classées de facile à très difficile en passant par "coup de cul" Le total cumulé fait 23 Kms pour 1800m de dénivelé positif. Ajouter à cela les nombreux faux plats et côtes non référencées.

L'alimentation:
  • Un grand bidon d'hydrixir + Malto qui me tiendra presque 2 heures.
  • 1 barre d'Ovomaltine (de la dynamique!: 87 kcal), 2 petites barres d'isostar High Energy (72 kcal) + 1 barre Gerblé Figue (très bon! 76 kcal)
  • A ajouter, un petit sandwich pain de mie au jambon (xxx kcal?).
  • 20 Kms avant l'arrivée un tube de coup de fouet d'Overstim et 10 kms avant l'arrivée un tube de red tonic.

J'ai toujours trouvé que le prix de ces tubes, surtout ramené au volume, était trop élevé. Néanmoins il faut bien reconnaitre que ces tubes ont une efficacité redoutable (surtout le red tonic!)
j'ai retrouvé ainsi assez de forces pour mener un sprint 2 kms avant l'arrivée sans être rattrapé par les 5 / 6 coureurs qui me suivaient. (bon, d'accord on n'était pas dans le sprint de tête, mais quand même!)
Toujours au chapitre alimentaire, il faut noter la bonne qualité des nombreux ravitaillements prévus par l'organisation avec barres, fruits, pain de mie / jambon, et même jus de pomme!!

Les résultats:

6h 04'49", 786 ième au scrach et 139 / catégorie. diplôme argent.